Crédit photo : Jean Baptiste Quillien
Category: Uncategorized

Au départ ? une idée,

Donner l’occasion et l’opportunité aux slameurs de transformer leurs performances artistiques en une action visible et concrète en venant en aide aux associations à but non lucratif, tournées vers des projets socio-culturels.

« Quand Dire C’est Faire », une slam session comme les autres ? Pas tout à fait.

La structure, qui accueille cette soirée s’engage à reverser 2 euros par texte déclamé à la place du traditionnel verre offert.
Une boîte ouverte aux dons spontanés est mise à disposition du public qui souhaiterait apporter sa contribution.
La totalité des sommes récoltées est reversée au groupe associatif mis à l’honneur.
Au cours de cette soirée, un coup de projecteur et un coup de pouce financier sont apportés à l’association choisie.

Voilà le concept de cette scène créée en 2010 et assurément unique en France.

Quand dire c’est faire ou redonner de la valeur et un sens aux performances artistiques. Depuis son intronisation sur les terres Beauvaisiennes en 2015 par les Rimes Croisées et le lancement de la QDCF Parisienne en 2017, de nombreuses antitées se sont jointes à l’aventure. Tout récemment rejoint par Amnesty International, Le QDCF comptait déjà de nombreux partenaires, L’ASCA, le collectif Kidikwa, l’association 129h Production, la Ligue Slam de France et Slam & jam.

Ce concept a su trouver son public et un écho chez les artistes de la scène slam Française. C’est très naturellement que l’idée a été reprise, De nouvelles scènes ont vu le jour lors de la saison 2018, Bordeaux ( Street Def Records ) et Toulouse ( L’école du Magret D’argent ). Aujourd’hui les différentes antennes QDCF collaborent ensemble sur de nombreux projets artistiques sur tout le territoire et se retrouvent une fois par an pour l’événement groupé “Le QDCF”.

Bien à vous,

L’équipe QDCF.

Mail : le.qdcf@gmail.com